25 août 2013

the blog is alive

Hello,
Après une bien longue absence, on va remettre le blog à jour en 2 ou 3 posts...
Au printemps, Liesbeth et Dries (et leur enfants Jonah et Mia), des amis de Gaëlle-la-géologue, sont venus de leur lointaine Norvège profiter de la ... pluie de Salatrucu (et même un petit reste de neige).
Avec Dries, on a construit une belle tour d'observation dans le champs du haut (celui qui est enclavé dans la forêt). En effet, j'ai déjà repéré plusieurs fois des chevreuils qui broutaient un peu d'herbe, ainsi que des traces de sangliers. En août, j'installerai même une caméra-ip et on pourra voir les chevaux et/ou le gibier depuis l'ordinateur dans notre salon ;-)


Ensuite, vint le moment de cuire la mélasse de pommes de l'année passée, pour en faire de la tsuica et de la palinka. On a fait construire un bel alambic, construit un petit bassin de 2000 litres (pour refroidir la sortie), et c'est parti! 2 nuits blanches et 3 jours plus tard, le tout était cuit, et du bon alcool remplit à ras bord les tonneaux!


Dan & mima sont revenus un mois au printemps, les murs (intérieurs) en ont profité pour encore grandir et pousser un bon coup ! ;-)
On a aussi beaucoup travaillé à installer notre scierie commerçiale, en bas près du garage. Entretemps, elle est opérationelle, bien qu'on n'ait pas encore scié de hêtre (l'essence commerciale), juste de l'aulne et du peuplier...



Entre 2 murs, on a aussi tenté une petite escapade dans les montagnes! Leçon: ne partez pas en voiture dans les montagnes roumaines, sans emporter votre tronçonneuse. Il pourrait y avoir l'un ou l'autre tronc sur votre chemin, et votre hachette prévue pour le feu de bois du souper, ne suffira pas à frayer un passage à la voiture!
Ou si vous tentez quand même l'expérience, alors prévoyez un peu plus d'essence ;-)


Bref, on est quand même revenus à bon port, et toute l'histoire se termina bien!
Plus tard, Gaëlle, Ernest et Marius sont rentrés en Belgique (en vue d'un prochain accouchement) tandis qu'un pelleteur est venu nous faire quelques lacets supplémentaires à notre chemin d'acces... Avec une CAT de 25 tonnes, ca marche quand même beaucoup mieux qu'avec une petite Kubota de 3,5 tonnes à moitié défaillante! Bref, devinez qui a réussi à arriver à la maison, après 5 ans ?


La suite des aventures consiste en pratiquement 2 mois passés à l'Ouest, à lire dans le post suivant!
A bientôt !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire