10 février 2013

... et un hiver

Bonjour hello coucou !
L'heure de la mise-à-jour semestrielle de notre blog a sonné! D'ailleurs, en ce dimanche enneigé (30cm), on est un peu coincés sur notre colinne et on n'a pas grand chose d'autre à faire :-)
Depuis le dernier post, en octobre, notre petite vie suit son cours...  Tout le monde va bien, autant nos petits monstres que la ménagerie! Le ventre de ma petite femme commence aussi à subir des petits coups de pied (de l'intérieur, je précise) et à s'arrondir! Et elle passe l'essentiel de ses journées dans le fauteuil à maugréer contre les vicissitudes de la vie de femme enceinte (ou à lire des livres, par moments).

En novembre, on a eu l'aide (pendant 1 mois!) de Dan&Mima, qui nous ont monté et platré une série de murs intérieurs. Les poutres restent apparantes, et le résultat est fort joli (même si je le dis moi-même). Ceci est une future chambre, planchée avec du chêne.

Depuis, on a terminé la fosse d'eau de pluie, on l'a badigeonnée avec un mortier siliconé, on a installé une pompe, et récemment on a tiré des tuyaux... Bref, une aile de la maison est en double-circuit (eau de puits + eau de pluie), on fait des machines à laver et prend des douches d'eau de pluie, et c'est bien agréable (l'effet placebo en tout cas, parce que je ne sens absolument pas la différence). Le plus drôle, c'est qu'entretemps le puits s'est à nouveau rempli d'eau! Mais c'est très bien comme ça, on est un peu plus préparés pour la prochaine période de secheresse.
Les derniers jours, on a aussi installé les tuyaux dans une future salle-de-bains à l'étage, et coulé une chappe allégée... Il reste à poser le bac à douche, la baignoire, la toilette, et les carrelages (bref quelques détails) pour avoir une jolie salle-de-bains.
En attendant que la chape soit sèche, on s'occupe avec le toit: pose de laine-de-verre (entre les chevrons), puis par-dessous encore 5cm de frigolite et puis des panneaux gyproc. C'est extrêmement agréable, surtout quand les particules de laine de verre crissent entre les dents. Enfin, au moins, on a une douche pour rincer tout ça, le soir!

Manas (le poulain) grandit, on lui a fait un box dans l'écurie et commencé à l'isoler de sa mère Néli. En effet, il tétait encore goulument, et la pauvre Néli (qui est enceinte à nouveau) commençait à méchament maigrir.
Notre nouveau petit chien, Ursus, on l'a donné à Costel (le scieur de bois) dont le chien était mort. Mais quelques jours plus tard, on a à nouveau adopté un chiot, qu'on a appellé Snoopy pour des raisons qui vous sauteraient aux yeux si seulement on mettait une photo d'elle sur le blog. Entretemps, Snoopy est devenu un peu plus grande, et elle est très gentille.
On a donné et perdu une pelletée de chats et chatons, ce qui est une très bonne chose. Il en reste encore 3 (Grisette, sa petite fille Noisette, et un matou Zohra qui passe de temps à autres). Il n'y a pas de souris, et donc 3 chats me paraissent amplement suffisants.
En automne, on a récolté et haché environ 4000 litres de pommes (contrairement aux 1200 litres de l'année passée). On envisage fortement l'acquisition d'un alembic, car aller distiller notre popotte chez un voisin, avec 4000 litres, ce ne serait pas vraiment pratique.


Pour les fêtes, on est passés par la Belgique, et Katia & Sébastien nous ont invités à Disneyland!!! C'était bien drôle. A propos, si vous les connaissez, Katia & Sébastien ont une grande nouvelle à annoncer!

Ces derniers temps, il y a des traces d'animaux autour de la maison, on se croirait à Planckendael! A part les traces de sangliers (qui restent invisibles), ce sont surtout des chevreuils qu'on peut apercevoir le matin ou le soir. Enfin, surtout moi, parce que Gaëlle semble toujours sortir au mauvais moment quand il n'y a rien à voir :-)
Le garde-chasse nous a donné sa bénédiction pour construire un petit mirador dans la forêt juste au-dessus de la maison; on aura peut-être bientôt quelques photos de gibier à vous montrer! Il nous a d'ailleurs aussi donné un peu de viande de sanglier, qui était bien bon!

A bientôt peut-être!


Aucun commentaire:

Publier un commentaire